Le théatre d’Epidaure

Publicités

Christian, Fatoumata, Oriane et Rosalie : le canard à Hawaï

Le canard à Hawaii

Il était une fois au Groenland,un canard qui vivait avec ses parents. Un jour ses parents lui dirent: « il faut que tu parte dans un pays chaud car ici il fait très froid et tu peux attraper une maladie mon cherie »

Le canard ne voulait pas quitter ses parents mais il devait partir pour sa santé. Le lendemain matin ses bagages étaient près ses parents lui avaient prépare ses mini valises. Ils lui avaient dit de partir dans un pays chaud, alors il alla à Hawaii. Deux jours plus tard il arriva sur l’ile. Il chercha un endroit ou dormir,le soir alors il décida de dormir sur le sable. Le matin il partit à la recherche de quelque chose à manger. Quand il vit un ouistiti et un singe en train de se ballancer de liane en liane Il leur demanda ou trouver a manger, le singe lui dit:

-Il y a un bananier pas très loin,on peut t’y emmener.

Le canard répondit:

-Avec grand plaisir.

Le ouistiti:

-Mais le bananier est très loin il est à 30 minutes d’ici.

Le singe lui dit:

-Mais non c’est à 5 minutes d’ici.

5 minutes après ils étaient arrivés.

Il vit une licorne et le canard la trouva magnifique.

Il tomba amoureux de la licorne,mais elle ne succomba pas à son charme.

Il décida de repartir cher lui.

2 heures après il arriva cher lui embrassa ses parents et la licorne avait réfléchi et décida de le rejoindre pour se marier.

Il vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants,

Mathilde, Pierre et Rayan : Rex le loup

Rex le loup

Il était une fois un jeune loup qui s’appelait Rex .Rex était grand,son pelage blanc comme la neige ; il avait les yeux bleu-gris, vivait dans la forêt et il aimait beaucoup ses ancêtres.

Mais un jour, un chasseur qui était réputé pour son envie de chasse et de fourrure particulièrement pour les fourrures de loup blanc, s’installa dans la ville où le domaine de Rex (la montagne où il vivait lui et ses ancêtres) était placé. Dès le lendemain de son installation, le chasseur commença à inspecter la montagne. Puis il conçut un plan pour attraper Rex ,heureusement ,il entendit le plan du chasseur et cacha ses ancêtres puis se cacha lui même dans le creux d’un sapin. Il entendit le chasseur qui marchait près de sa cachette. Puis une de ses grands-mères, terrifiée à l’idée que les petits frères de Rex se mettent à pleurer, lui dit:

– On va te trahir Rex si on se cache ensemble, on va se trouver une nouvelle cachette pour nous et les petits .

Puis elle sortit. Rex entendit une seconde après des coups de feu.

-Ho, non! Dit Rex , les larmes au yeux.

En une seconde ses grands-parents, sa mère, son père, ses ribambelles de frères et sœurs étaient morts, tués par le chasseur. Celui ci se rapprocha de la cachette puis au moment de découvrir Rex, un bruit de feu lui fit tourner la tête. Le chasseur, paniqué par le bruit, prit ses jambes à son cou pour rentrer chez lui. Rex resta toute la nuit dans sa cachette. Il avait froid, faim et peur. Il était aussi fatigué, très fatigué. Il sombra assez vite dans le sommeil. Il fit un merveilleux rêve:le chasseur n’existait pas et sa famille était encore en vie. Malheureusement, il fut réveillé par un bruit et une odeur bizarre. De la fumée! Rex ne perdit pas de temps et sortit en courant de sa cachette. Il entendit un insecte voler, une guêpe!

La famille de Rex avait toujours prévenu Rex contre les guêpes. «Elles piquent», lui disaient ses parents,«et elle embêtent» ajoutaient ses grand-parents. Mais cette guêpe là n’était pas méchante ! Elle volait vers la maison du chasseur. Rex s’arrêta net. Que faire? Pendant que Rex réfléchissait, la guêpe rentra dans la maison du chasseur grâce à une fenêtre ouverte. Rex avait prit sa décision : il avait choisi de venger sa famille et donc de pénétrer dans la maison du chasseur mais au moment de le faire il vit la raison qui l’avait poussé à fuir de sa cachette: la maison du chasseur était en feu ! Rex courut dans la forêt. On entendait là-bas des hurlements de douleur du chasseur et d’une femme, sa femme.

Et depuis Rex vit en paix. Il est heureux, et débarrassé du chasseur, il est tranquille.